Séjour en car

Dernière modification le 16-10-2017
Séjour en car

Pour votre prochain voyage en groupe, choisissez Grooupee. Notre agence de voyages vous permettra en effet d'organiser votre séjour en car de façon optimale, que vous désiriez partir pour une journée ou pour un séjour plus long en France ou en Europe. 

Partir en séjour en car

Grooupee vous propose une palette de séjours en car très diversifiée afin de satisfaire tous les amateurs de voyage, et ce, qu'ils recherchent une expérience gastronomique, un séjour bien-être, un voyage placé sous le signe de la nature, une expérience riche en sensations fortes.

Quels que soient vos goûts et vos centres d'intérêt, nous avons un séjour en car pour vous ! 

Réserver un séjour en car

Grâce à notre agence spécialisée dans les séjours en car, la réservation de ce type de voyage n'a jamais été aussi simple. Que vous soyez une association ou un comité d'entreprise, vous recevez un devis dans les 2 jours et vous serez épaulé par notre équipe tout au long de votre projet.

Vous pouvez planifier votre séjour en car selon vos envies et votre budget, ajouter ou retirer des options et bénéficier d'une assistance téléphonique 7J/7 et 24H/24.

Nous vous permettons de plus de partir en séjour en car dans des conditions de confort et de sécurité optimales, nos bus sont en effet des véhicules haut de gamme, équipés de tout le confort ainsi que de toutes les options de sécurité.

Nos idées de voyages

previous
Suède - Stockholm - 4 Jours
dès 349 
Suède - Stockholm - 4 Jours

* Château de Drottningholm (résidence de la famille royale) :
Datant du 7ème siècle, Le Château de Drottningholm et son domaine figurent au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Magnifiquement situé dans la banlieue verdoyante de Stockholm et posé sur les rives du Lac Mälaren c’est le port d’attache de la famille royale.

* Skansen
Le Skansen, créé en 1891, est le plus vieux musée en plein air du monde.
Un musée ethnographique vivant, composé d’édifices traditionnels et qui abrite des artisans travaillant selon des méthodes anciennes.

* Le cimetière Skogskyrkogården :
Classé par l’UNESCO au patrimoine mondial.
Skogskyrkogården, situé au sud du centre de Stockholm, en Suède, est un remarquable cimetière du début du XXe siècle.

* Kungliga Slottet (Château royal) : 
Situé au nord de Gamla Stan, le palais royal (Kungliga Slottet) est la résidence officielle de la famille royale à Stockholm.
Il fut construit après l'incendie du château de Tre Kronor (Trois Couronnes) le 7 mai 1697.

* Excursions en bateau :
Montez à bord d'un bateau de plaisance pour une croisière d'une heure autour de Stockholm et admirez ses nombreux cours d'eau et ses îles.
Découvrez les sites et les ponts de la «Venise du Nord».

* Musée Vasa :
Ce musée expose le seul navire du XVIIe siècle conservé à 98%, et est le plus visité du pays.
À l'intérieur, outre l'immense navire visible de tous les endroits du musée, des squelettes de marins morts durant le naufrage, des films sur l'histoire du vaisseau royal, des centaines d'objets retrouvés dans l'épave...

* Gamla Stan (La « Vieille-Ville » en Suédois) :
Est l’un des plus vieux quartiers de Stockholm.
Gamla Stan, c’est la cité médiévale.
La vieille ville est pourvue de rues sinueuses ponctuées de jolies petites places et de vieilles maisons colorées à pignons.

* Södermalm : 
Impossible de visiter Stockholm sans s’arrêter sur l’île de Södermalm !
Ancienne banlieue ouvrière, c’est aujourd’hui un incontournable de la ville.
Quartier hipster de Stockholm puisqu'il regorge de cafés, de boutiques, de restos,...

* Le musée ABBA : 
Un temple dédié à la musique suédoise en général et à ABBA en particulier sur l’ile de Djurgården dans le centre de Stockholm.
Un écrin de 1 300 mètres carrés, dans lequel ABBA the Museum et le Swedish Music Hall of Fame mettent en perspective l’histoire de la musique du pays depuis 100 ans.

Chili - 9 Jours
dès 2199 
Chili - 9 Jours

* Region d'Arica et Putre :
Ici débute notre voyage.
Tout au Nord du pays, à la frontière avec le Pérou et la Bolivie, cette région est à cheval entre l’Altiplano et les côtes maritimes du Pacifique.
Vous commencez votre parcours dans la ville d’Arica, côté Pacifique.
Celle-ci porte bien son nom de ville de l’éternel printemps : en arrivant vous pourrez tout de suite profiter des températures plus qu’agréables qui y règnent et vous chercherez même à vous abriter à l’ombre des palmiers.
Un climat idéal aussi pour profiter des belles plages du Pacifique et du port d’Arica, témoin rescapé de la forte activité qui y existait au XXe siècle lorsque que l’argent extrait des mines de Potosí en Bolivie transitait par ici.
Depuis Arica, direction la ville de Putre par la route, en 4×4 de préférence car le trajet serpente au travers des montagnes pour atteindre une altitude de 3 561 m !
De plus, ce moyen de locomotion vous sera essentiel si vous voulez visiter plus en avant cette région des hauts plateaux andins où les routes se transforment rapidement en pistes, rendant le voyage parfois un peu sportif…
Depuis ce village colonial aux jolies rues pavées vous aurez une superbe vue sur les volcans alentours tels que le Taapaca et l’Ancoma.

* San Pedro de Atacama :
Ce gros village de 5 000 habitants est construit à plus de 2 400 m d’altitude.
Il a gardé son ambiance coloniale avec ses rues pavées qui invitent à la flânerie et ses jolies bâtisses en adobe.
En vous baladant dans les rues de la ville, ne manquez pas l’église de San Pedro et ses murs blancs reflétant la lumière du soleil.
Le village accueille de nombreux touristes friands de l’artisanat andin : c’est un lieu idéal pour acheter bonnets en laine de lama ou pour gouter aux amères feuilles de coca qui aident à faire passer le mal des montagnes.
La ville est aussi bien sûr un point de départ idéal pour des excursions vers le désert d’Atacama ainsi que le salar du même nom, mais aussi vers une multitude de sites tous plus impressionnants les uns que les autres.
Parmi les hots spots qui valent définitivement le détour et qui feront de superbes tableaux photographiques, on peut citer notamment la cordillère de sel et ses pics blanchis, les geysers du Tatio ou les salines de aguas calientes.

* Capiapo :
En descendant progressivement vers le Sud du pays, vous arriverez à Copiapó. La ville est la capitale de la région d’Atacama, où l’on trouve les volcans actifs les plus hauts des Andes, dépassant des altitudes de plus de 6 000m, rien que ça !
On prend la route vers le Parc Pan de Azucar ou encore vers les plages de Caldera ou de Bahia Inglesa.
Là-bas, on découvre les magnifiques plages de sable blanc de la côte Pacifique.
On peut s’y dorer la pilule ou, pour les plus aventuriers (ceux qui arrivent à se relever de leur serviette de plage), on part faire de la plongée dans les eaux turquoise.

* Santiago et Valparaiso :
Après tous ces espaces plus ou moins désertiques, l’arrivée dans la capitale du pays est un changement de décor radical. 
Santiago a tout d’une grande capitale mondiale : bars, restaurants, musées, monuments...
Mais elle a aussi la particularité d’être cernée par les montagnes, et quelles montagnes !
La chaîne des Andes est là, au-dessus de nos têtes, imposante et fière.
En hiver, de juin à septembre, il est possible d’aller dévaler ses pentes enneigées très facilement car les premières stations de ski sont à moins d’une heure de route.
Pour ceux qui préfèrent la mer, c’est en direction de la belle Valparaiso qu’il faut se rendre.
La 2ème ville du pays en nombre d’habitants a su garder le charme du village de pêcheur qu’elle était autrefois. Des milliers de maisons multicolores sont accrochées aux flancs des cerros, les collines qui composent la ville, et forment un spectacle vraiment unique et magnifique.
On peut aussi aller observer de superbes voiliers amarrés dans le port ou simplement se balader dans les petites rues pavées de la ville.
Il y a toujours quelque chose à y voir, une façade particulièrement colorée ou audacieuse, un point de vue impressionnant sur un autre cerro ou encore l’une des nombreuses fresques murales de cette ville où l’art de rue est omniprésent.

* Torres Del Paine :
Il s’agit de l’un des parcs nationaux les plus connus du Chili. 
L’accès au parc se fait par la ville de Puerto Natales puis en empruntant une piste de plus de 100 km.
On se rend vite compte que le parc est un endroit très prisé par les randonneurs qui y sont nombreux surtout en été, et on comprend vite pourquoi.
Il est en effet possible d’arpenter de nombreux sentiers, qui vont de la simple balade au trekking de plusieurs jours, chacun conduisant vers son lot de beautés naturelles à observer, aussi bien glaciers, pics rocheux, lacs d’un bleu laiteux ou panoramas sur les vallées formées par la fonte de la glace.
Avec un peu de patience et de chance, on peut aussi observer les espèces animales qui peuplent le parc, notamment les condors des Andes, des aigles, des guanacos ou mêmes des flamants !
Après ces randonnées sportives, direction plein Sud vers Punta Arenas.
De là, on embarque à bord d’une croisière qui nous mène vers Ushuaia, la ville la plus australe du monde...

* Ile de Pâques :
Changement de décor total en atterrissant sur l’île de Pâques.
Située à plus de 3 700 km des côtes chiliennes, on peut facilement imaginer que cette île n’a pas grand-chose à voir avec le reste du pays, que ce soit en termes de climat, d’écosystème ou de culture.
Si le nom de l’île de Pâques ne vous dit rien, vous avez sûrement déjà vu ou entendu parler des Moaïs, ces grandes statues de pierre volcanique qui, plantées tout autour de ce petit bout de terre, semblent veiller sur ses habitants.
Ces emblèmes de l’île sont aussi la preuve que la culture Rapanui est totalement unique en son genre et encore aujourd’hui pleine de mystères.

* Antarctique :
Probablement l’expérience la plus aventureuse de tout le... Chili.
Mais aucun doute qu’elle ne vous laissera pas de glace !
On rejoint le continent blanc soit par avion soit par bateau. La 1ère option vous fait certes gagner du temps et évite 4 jours de navigation houleuse d’aller et retour...
Mais pour sentir la présence des plus grands explorateurs des mers du Sud comme Ernest Shackleton, la traversée du passage de Drake en bateau s’impose.
Si les plus courtes croisières durent une semaine, pour découvrir au maximum la zone il faut compter trois semaines.
Cette traversée commence au port d’Ushuaia puis fait étape aux îles Malouines, la Géorgie du Sud, les îles Sandwich, Shetland du Sud et enfin, la péninsule antarctique.
Sur chacune de ces îles, on s’arrête pour observer l’incroyable biodiversité qui existe dans ces eaux et sur ces terres glacées.
C’est en effet le lieu de vie d’espèces rares comme les baleines, les lions de mer ou encore les manchots royaux (seule espèce pouvant survivre toute l’année dans de telles températures polaires).

Perou - 10 jours
dès 1899 
Perou - 10 jours

* MACHU PICCHU :
Fantastique citadelle, "perdue" jusqu’à sa redécouverte au début du XXe siècle, Machu Picchu est le site archéologique Inca par excellence.
Fort de ses cultures en terrasse vert émeraude s’étageant devant de vertigineux sommets, avec pour horizon des crêtes andines, il offre un spectacle d’une beauté époustouflante.
Cette merveille d’ingénierie a résisté à six siècles de séismes, d’invasions étrangères et de violentes intempéries.
À flâner parmi les temples de pierre, vous prendrez la mesure du Wayna Picchu, la montagne voisine.
La façon la plus époustouflante de se rendre au Machu Picchu est par le trek du chemin de l'Inca. 

* LAC TITICACA :
Tenant davantage d’une mer d’altitude que d’un lac, le Titicaca donne à voir des sites superbes, parmi lesquels se distinguent les fameuses îles flottantes fabriquées de main d’homme au moyen de roseaux légers appelés totora. Il y a des siècles, les Uros ont construit les Islas Uros afin d’échapper aux agressions des peuples indiens du continent, notamment les Incas.
Les roseaux servent aussi à fabriquer des maisons, des bateaux, et même des porches voûtés et autres balançoires pour enfants.
Découvrez ces merveilles par vous-même en optant pour un séjour chez l’habitant.

* LA CORDILLERA BLANCA :
Les imposantes sentinelles de granit que sont les sommets de la Cordillera Blanca dominent Huaraz et la région environnante.
Ce massif est le plus haut du monde après l’Himalaya : 16 de ses pics avoisinent les 6 000 m, et l’ensemble représente le défi le plus difficile à relever du continent pour les alpinistes.
Lacs glaciaires, énormes puya raimondii et pics rocheux s’élançant vers le ciel vous attendent dans le Parque Nacional Huascarán, où le trek de Santa Cruz offre une belle récompense aux plus ambitieux.

* AREQUIPA, CITE COLONIALE :
La deuxième ville du Pérou jette un pont historique entre les splendeurs incas de Cuzco et la bruyante modernité de Lima.
Émaillée d’étincelants édifices de style baroque mestizo taillés dans le sillar, pierre locale de couleur blanche, Arequipa est une cité coloniale espagnole demeurée fidèle à ses origines.
Sise au cœur de paysages naturels de rêve, entre volcans endormis et pampa d’altitude, elle compte un monastère vieux de 400 ans, une immense cathédrale et des picanterías (petits restaurants) traditionnelles servant une originale cuisine péruvienne fusion. 

* CUZCO :
Anciennes rues pavées, grandioses églises baroques et vestiges de temples incas aux sculptures vieilles de plusieurs siècles : nulle cité n’est plus ancrée dans l’histoire andine que Cuzco, habitée en continu depuis l’époque précolombienne.
Jadis capitale de l’Empire inca, cette ville très touristique est aussi le point d’accès à Machu Picchu.
Avec son ambiance bigarrée mariant dans un joyeux chaos le mysticisme et le mercantilisme, cette ville unique en son genre, théâtre de la vie nocturne la plus endiablée des Andes, n’en finit pas de charmer. 

* VALLEE SACREE :
Villages andins à l’architecture disparate, avant-postes militaires incas en ruine et cultures en terrasse utilisées depuis des temps immémoriaux sont reliés par le cours sinueux du Río Urubamba qui traverse la Vallée Sacrée. Située entre Cuzco et Machu Picchu, cette destination pittoresque est une base idéale pour partir à la découverte de la région.
L’hébergement va de l’accueillante auberge au complexe hôtelier haut de gamme.
Côté activités, des randonnées équestres, du rafting et des treks vous conduiront à de lointains villages de tisserands et de cultivateurs.

Auvergne - 3 Jours
dès 199 
Auvergne - 3 Jours

* Puy de Dôme :
Situé seulement à quelques kilomètres de Clermont-Ferrand, au cœur du Parc des Volcans d'Auvergne.
À 1465 mètres d'altitude, le puy de Dôme offre un belvédère unique sur le plus bel ensemble volcanique européen. Ce site mythique, symbole de l'Auvergne, accueille chaque année près de 550.000 visiteurs mais c'est avant tout un espace naturel et fragile qui doit être préservé. 

* Puy en Velay :
Au Puy-en-Velay, dans cette ville aux sept rochers, la dimension unique et spirituelle du lieu vous élève immédiatement.

* Salers :
A 950 m d’altitude, dans le Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne. Parmi les nombreuses richesses patrimoniales de la cité fortifiée, l’église Saint-Mathieu renferme cinq tapisseries d’Aubusson du XVIIe siècle.

* Vichy :
Vichy est une commune française, située dans le sud-est du département de l'Allier elle est connue dès l'Antiquité pour ses sources.
La ville et son château furent rattachés à la province du Bourbonnais en 1374.
Elle devint une importante station thermale dans la seconde moitié du XIXᵉ siècle.

* Mont Dore :
Situé au cœur du Parc Régional des Volcans d’Auvergne, sur le versant nord du Puy de Sancy (point culminant du Massif Central avec ses 1885 m), le Mont-Dore est une station thermale et l’une des premières stations de ski classées (la construction de son téléphérique fût achevée en 1936, l’un des tous premiers de France).

* Saint Nectaire :
Porte d’entrée du massif du Sancy, au centre de la pittoresque vallée de la Couze Chambon et dominé par son église romane, ce Site Remarquable du Goût a partagé son nom avec un fromage admis à la table des rois.

* Vallée de Chaudefour :
Dans un cadre naturel exceptionnel, partez à la découverte d'une faune et d'une flore remarquables au cœur de la Vallée de Chaudefour.

* Clermont Ferrand :
Au pied de l'impressionnant puy de dôme, Clermont-Ferrand a le caractère festif d'une capitale régionale. 

* Volcan de Lemptegy :
Exploité depuis 60 ans, ce volcan est un site unique invitant les visiteurs à percer les secrets de la géologie volcanique de la chaine des Puys en Auvergne.

Italie - Venise - 3 Jours
dès 349 
Italie - Venise - 3 Jours

* La place Saint-Marc :
La place Saint Marc est le cœur de la ville, lieu de convergence des visiteurs et bien entendu un passage obligé à Venise !

* Le Quartier Juif :
Le ghetto de Venise est situé dans le quartier du Cannaregio.
Cet ensemble ne possède pas de grands monuments, mais reste intéressant à découvrir pour comprendre l'histoire des Juifs de Venise.

* Le Grand Canal :
Le Grand Canal de Venise est incontestablement la plus belle avenue du monde.
Ce sont ici plus d’une centaine de splendides palais et églises qui bordent ses rives et qui témoignent du passé glorieux de la république de Venise.

* Sestiere Castello :
Venise rappelle vaguement la forme d’un poisson, dont la queue est représentée par le quartier de Castello.
Situé dans la partie la plus à l’est de la ville, c’est le plus grand et le plus varié des 6 Sestieri et notamment le lieu où se trouve l’Arsenal, ancien chantier naval, fortification de la ville cachée derrière ses hautes tours.

* Sestiere Cannaregio :
Le ghetto de Venise a vécu comme une île jusqu'à la fin du XVIIIe siècle.
Logé contre le Grand Canal, le quartier de Cannaregio est depuis devenu l'épicentre de la vie vénitienne.
Mêlez-vous aux amateurs d'aquarelles, peintres de rues et photographes qui circulent de clochers croulants en ponts et balcons, admirent gondoles qui fendent les eaux, courent d'artisan glacier en boutique de souvenirs et tentent de capter l'atmosphère d'un sublime quartier.

* Le Palazzo Grassi / La Fondation Pinault :
Le palais Grassi est la propriété de l’homme d’affaire François Pinault, fondateur du groupe Pinault-Printemps-Redoute (aujourd’hui groupe Kering) qui l’a dédié à l’art contemporain.
Le palais abrite ainsi des expositions temporaires basées pour tout ou partie sur la collection d’art de la fondation Pinault. 

* Le café Florian :
Le Café Florian est le plus célèbre des cafés vénitiens, symbole du luxe et du raffinement du XVIIIe siècle.
 Riche histoire de ce café qui accueillait tous les plus grands notables de Venise et qui est désormais un lieu incontournable lors de votre visite de Venise.
La décoration est somptueuse, son célèbre chocolat est un délice mais les prix sont assez élevés !

* San Giorgio Maggiore :
Située sur l’île du même nom, la basilique de San Giorgio Maggiore est célèbre pour sa beauté mais aussi pour son Campanile en haut duquel on peut admirer Venise et sa lagune.
L’après-midi est le meilleur moment pour visiter l’île, la basilique et le monastère car Venise, en face de vous, sera alors baignée par la lumière du soleil offrant une vue inoubliable.

* Le Musée Gugghenheim :
La collection Guggenheim est située sur le Grand Canal, dans le quartier du Dorsoduro, où elle occupe le palais Venier dei Leoni.
Vous pouvez accéder à la fondation à pied, elle est située entre le pont de l’Accademia et l’église Santa Maria della Salute.

* La galerie dell'Academia :
Le musée abrite la plus grande collection de peintures vénitiennes et vénitienne du XIVe siècle, du style gothique et byzantin aux artistes de la Renaissance, comme par exemple Bellini, Carpaccio, Giorgione, Véronèse, Titien et Tintoret jusqu’à Giambattista Tiepolo et aux artistes “vedutisti” du XVIIIe siècle : Canaletto, Guardi, Bellotto et Longhi.
Les artistes qui ont marqué toute l’histoire de la peinture européenne.

* Le Palais des Doges :
Le palais des Doges est situé sur la place Saint Marc.
Il était le siège du pouvoir à Venise, lieu de résidence des Doges.
Le palais existait dès le IXe siècle, mais celui que l'on connaît aujourd'hui a été construit pour l'essentiel entre le XIVe et le XVIe siècle.

* Le Pont des Soupirs :
Le pont des Soupirs est l'un des ponts les plus célèbres de Venise.
Construit au XVIe siècle il relie le palais des Doges aux prisons.
En effet, les accusés étaient jugés dans le Palais avant d'être enfermés dans les prisons.
Le pont doit son nom aux soupirs poussés par les condamnés qui voyaient Venise pour la dernière fois …

* La Basilique Saint-Marc :
Venise, à la recherche de prestige, souhaitait accueillir une relique digne de ses prétentions.
C'est ainsi qu'en l'année 826, deux marins Vénitiens dérobent le corps de l'évangéliste Marc à Alexandrie pour le ramener à Venise.
Le corps a été caché sous des carcasses de porc pour éviter les fouilles des Sarrasins !
Une première basilique est alors construite pour abriter le corps de Saint Marc mais l'édifice actuel est celui construit au XIème siècle, les deux précédents ayant été détruits.

* Le Ca'd'Oro :
Le Palais Ca’ d’Oro est l’un des plus beaux palais de Venise. Construit au XVe siècle et initialement recouvert de feuille d’or, il est l’un des symboles du style gothique flamboyant.
Il accueille désormais la Galerie Franchetti qui regroupe des œuvres d’art collectés par le baron.

* Le Pont du Rialto :
Le pont du Rialto est sans aucun doute l'un des symboles les plus forts de Venise avec le Palais des Doges et la Basilique Saint-Marc.
La forme en accent circonflexe du pont du Rialto a fait le tour du monde, on retrouve ce pont sur quasiment toutes les publicités touristiques offrant des séjours à Venise.

* L'église Santa Maria Della Salute :
L'église Santa Maria della Salute est située dans le quartier du Dorsoduro, le long du Grand Canal et presque à la pointe de l'île.
Sa masse blanche, imposante, est visible de loin et en fait un point de repère de la ville.
L'église Santa Maria della Salute a été construite suite à un vœu du Sénat qui avait promis la construction d'une église si la Vierge mettait fin à la terrible épidémie de peste qui sévissait en 1629.
L'épidémie ayant reculé, c'est le projet de Baldassare Longhena qui est retenu.

* Le Théâtre La Fenice :
Lors de votre séjour, n’hésitez pas à découvrir le célèbre Théâtre de la Fenice Venise. 
Le bâtiment et sa décoration luxueuse valent le détour.
Je vous conseille de le visiter mais aussi d’assister à un opéra.

* Les canaux :
Les canali (canaux) et rii (pluriel de rio) donnent à Venise son cachet particulier et tiennent lieu de rues pour mettre en communication entre elles les îles nombreuses formant la ville; ils s'élèvent à près de 150.
Les principaux parmi eux sont le Grand Canal, le canal de Cannaregio et celui de la Giudecca.

* La Strada nuova :
La Strada Nuova fut tracée entre plusieurs maisons en 1872 et vous permet de vous rendre directement à la gare de Santa Lucia.
Il ne faut point chercher l'aspect artistique dans cette rue car elle accueille des magasins variés de vêtements, chaussures, de nourriture et aussi des cafés.
C'est un très bon endroit pour acheter des produits artisanaux et des souvenirs.
Vous l'aurez compris, cette rue piétonne est particulièrement appréciée des Vénitiens qui y font leurs courses ainsi que leur promenade quotidienne.

* Eglise Santa Maria Del Giglio :
L'église Sainte-Marie du Giglio (chiesa Santa Maria del Giglio ou Santa Maria Zobenigo) est située dans le quartier de Saint-Marc, à Venise.
C'est une église mère, l'une des villes, et remonte au Xe siècle (reconstruite de 1680 à 1683 par Giuseppe Sardi aux frais d'une famille aristocrate de Venise, la famille Barbaro). 

* Burano :
L'île de Burano abrite un village de pêcheurs qui est connu pour sa dentelle à l'aiguille, pratiquée depuis le XVIe siècle.
Aujourd'hui, la dentelle de Burano est devenue un produit de luxe.
N'hésitez pas à vous balader dans l'île pour admirer ses maisons bigarrées dont les façades composent un patchwork de couleurs absolument magnifique !

* Murano :
Murano est l'une des plus grandes îles de la lagune de Venise.
Elle est célèbre pour son industrie verrière qui remonte au XIe siècle.
Les verres de Murano ont servi à décorer la basilique Saint-Marc.
Aujourd'hui, la verrerie est une industrie plutôt touristique. Certains objets sont très beaux mais aussi très chers.
L'île de Murano mérite le détour pour admirer le travail des artisans verriers et déambuler dans ses ruelles, surtout le soir quand elle retrouve son calme.

* Excursions privées pour temps libres :
- Tour en gondole sur les canaux
- Visite libre du musée dell'Académia
- Îles de Burano et Murano
- Plage du Lido
- Visite du quartier Juif
- Découverte des spécialités Vénitiennes
- Visite d'une fabrique de masques vénitiens

Paris - 2 Jours
dès 189 
Paris - 2 Jours

* La Tour Eiffel :
Symbole et monument incontournable de la capitale, la Tour Eiffel culmine à 325 m de hauteur pour un poids total de 10 100 tonnes, dont 7 300 tonnes pour la charpente métallique.
Réalisée en 2 ans, 2 mois et 5 jours, elle fut érigée à l'occasion de l'Exposition Universelle de 1889.

* Le Sacré Cœur :
La basilique du Sacré-Cœur, consacrée en 1919, est l'un des monuments emblématiques de Paris.
Située au sommet de la butte Montmartre, elle offre une des plus belles vues panoramiques de la capitale, à 130 mètres d'altitude.

* Montmartre :
Sortez des sentiers battus et ouvrez les portes d'un autre Montmartre, celui des petites rues chargées d'Histoire et d'artistes.

* Notre-Dame :
La cathédrale Notre-Dame de Paris, chef d'œuvre de l'architecture gothique, est le monument le plus visité de France.
Elle est située dans le centre historique de Paris, à l'extrémité de l'île de la Cité.

* Le Musée du Louvre :
Chaque passage dans la capitale mérite une visite du Louvre, tant le plus grand musée de Paris recèle de trésors.
De salle en salle, l'ancien palais royal dévoile ses chefs-d'œuvre : la Joconde, Le Radeau de la Méduse, la Vénus de Milo, La Victoire de Samothrace...

* Les Champs Elysées :
Située à deux pas de la majestueuse tour de Gustave Eiffel, l'avenue des Champs-Elysées confirme chaque année davantage son statut de plus belle avenue du monde.
Entre l'Arc de triomphe et la Place de la Concorde se côtoient les enseignes de luxe, les restaurants les plus en vue, les palaces, les lieux de sortie prestigieux (Lido, Queen, Théâtre des Champs-Elysées...), les musées et monuments les plus visités (Arc de triomphe, Grand Palais...).

* L'Arc de Triomphe :
Situé sur la place de l'Étoile, en haut de l'avenue des Champs-Élysées, l'Arc de triomphe est le plus grand arc du monde.
Sa construction date de 1806, à la demande de Napoléon, pour célébrer la victoire de l'empereur à Austerlitz.
Les architectes Chalgrin, Joust et Blouet ont réalisé le monument.

* Le Musée Grévin :
Rencontrez plus de 200 célébrités dans des décors à couper le souffle !
Envie d'un tête-à-tête avec Louis XIV, Mozart ou Jean Reno ? Fan de Kenji Girac ? Sous le charme de Ryan Gosling ou fasciné par la pétillante Katy Perry ?
Rencontrez toutes ces personnalités lors d'une visite pleine de surprises au milieu de décors thématiques extraordinaires ! 

Italie - Sardaigne - 8 Jours
dès 899 
Italie - Sardaigne - 8 Jours

* Bosa :
Classée parmi les "bourgs les plus beaux d'Italie", la ville de Bosa est située au Sud d'Alghero.
La visite de sa forteresse médiévale permet d'embrasser une vue à 360° sur la ville.
Le superbe quartier de Sa Costa sera l'occasion d'une jolie balade dans ses ruelles étroites aux maisons pastel.
N'oubliez pas ensuite de flâner le long du fleuve Temo où se trouvent les anciennes tanneries, les Sas Conzas.

* Carloforte :
Cette magnifique localité est la seule commune de l'île de San Pietro et se rejoint uniquement par ferry au départ de Calasetta, sur l'île voisine de Sant'Antioco.
Ville dont l'identité est ici plus qu'ailleurs liée à la mer, Carloforte forme un charmant contraste avec toute autre localité sarde.
L'héritage ligure est ici partout : des ruelles étroites du centre aux façades peintes des maisons, des spécialités gastronomiques jusqu'au dialecte des habitants.

* Archipel de la Maddalena :
Au cœur des bouches de Bonifacio, l'archipel de la Maddalena offre l'un des paysages les plus grandioses de toute la Sardaigne.
Avec ses eaux cristallines, ses chaos rocheux fabuleux au ras des flots, sans oublier sa faune et sa flore protégées, les sept îles (seulement deux sont habitées) sont littéralement prises d'assaut en été.
Mais essayez de venir plutôt hors saison : l'archipel retrouve alors son caractère sauvage et féérique !

* Golf d'Orosei :
Magnifique arc de cercle bordé de falaises calcaires, le golfe d'Orosei dévoile un environnement naturel d'une beauté vierge, qui s'étend sur environ 50 km le long du littoral oriental.
La plupart de ses plages idylliques, comme Cala Goloritzè ou Cala Luna, ne sont accessibles qu'en bateau ou par de longs sentiers.

* Quartiers Castello à Cagliari :
Au cœur de la ville, le plus ancien quartier de Cagliari renferme de nombreux musées et quelques trésors d'architecture, comme la cathédrale et les tours de guet. Du haut du bastione di San Remy, c'est un panorama épustouflant qui s'offre à vous.
Attablé à la terrasse de l'un des nombreux bars branchés, cette vue n'a pas de prix.

* Stintino et l'Asinara :
À l'extrémité Nord-Ouest, Stintino est surtout connu pour la superbe plage de La Pelosa, qui figure incontestablement parmi les plus belles de toute la Sardaigne.
Avec ses deux jolies marinas, ce charmant village est également un parfait point de chute pour partir à l'aventure dans l'île de l'Asinara, toute proche, une sublime réserve naturelle accessible uniquement par bateau et encore méconnue des touristes.

* Site Archéoligique de Su Nuraxi :
Cette exceptionnelle forteresse néolithique frappe par sa taille et par son plan atypique .
Situé à l'intérieur des terres, entre les provinces de Cagliari et Oristano, ce site, inscrit au patrimoine mondial de l'humanité, témoigne d'un passé singulier propre à la Sardaigne : la civilisation nuragique à l'âge du bronze.

Bulgarie - Sofia - 4 Jours
dès 299 
Bulgarie - Sofia - 4 Jours

* LES EXCURSIONS VITOSHA, BOYANA ET RILA :
Sofia est la seule capitale européenne entourée de montagnes.
La plus fréquentée est celle de Vitosha, à moins de 15km mais à 2290 mètres d'altitude.
Autant dire qu'il y a un bon dénivelé. C’est accessible en vélo et à pied. Vos efforts seront récompensés par une vue imprenable sur la ville. Au coucher du soleil, ce serait le top.
Toujours à proximité de Sofia, vous pouvez aller voir le lac, les cascades et l’église de Boyana.
Cette dernière est classée au patrimoine historique de l'UNESCO.
Là encore, des bonnes chaussures de marches ou un VTT seront vos meilleurs alliés pour y accéder.
Et comme ce n'est pas loin du mont Vitosha, ce que nous vous conseillons, c'est d'opter pour le Free Hike Tour.
Plus loin maintenant, le monastère de Rila.
Il est aussi classé au patrimoine mondial, et l'endroit est remarquable.
En plein milieu de la forêt, à 1147 mètres d'altitude, se dresse ce monastère vieux de plus d'un millénaire et il est encore aujourd'hui en activité.
Idéal pour un grand bol d'air frais. 

* PARCS DANS LA VILLE :
Sofia est une ville très verte.
Un bout de nature n'est jamais très loin ici.
Le plus vaste est le parc Yuzhen qui lie la ville à la montagne. C'est l'endroit idéal pour ne rien faire.
Le National Park est à l'entrée du centre-ville, il loge en son sein le Palais National de la Culture qui a nécessité autant de métal pour sa construction que la Tour Eiffel.
Disséminés un peu partout dans la ville, on peut aussi citer le parc Loven qui abrite le zoo, le parc Borisova Gradina, le parc Zapaden.

* LES LIEUX DE CULTES DANS LA VILLE :
Beaucoup de monuments de Sofia sont des lieux de cultes.
Alors si vous êtes fans d'églises, de mosquées ou de synagogues, bienvenu à Sofia. Comment ne pas citer en exemple le square de la tolérance où 4 religions cohabitent à quelques mètres les unes des autres (orthodoxes, catholiques, musulmans et juifs).
Beau symbole dans ce pays très majoritairement de confession orthodoxe.
L'église la plus ancienne est celle de Sainte Sophie qui a donné son nom à la ville en 1376. L’édifice religieux date du VIème siècle.
Mais la cathédrale Alexander Nevski emporte le prix du « lieu de culte le plus imposant de la ville », il a fallu 20 ans pour la bâtir. Avec ses coupoles dorées, elle est très facile à repérer mais peut vous aveugler selon l'angle du soleil.

* LA CATHEDRALE ALEXANDER NEVSKY :
Que faire à Sofia si l'on aime les magnifiques pièces architecturales ?
La cathédrale Alexandre-Nevski, bien sûr !
L'une des plus grandes cathédrales orthodoxes du monde vous accueille en plein centre de Sofia.
Il aura fallu 30 ans pour construire ce monument néo-byzantin mais le résultat est là.
Les dômes dorés de cette cathédrale sont tout simplement splendides.
Si vous souhaitez visiter l'intérieur de la cathédrale de Sofia, vous pourrez admirer une très belle collection d'icônes orthodoxes.

* LE MUSEE NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE :
Votre visite de Sofia vous mènera certainement vers ce musée incontournable de la ville.
Fondé en 1889, c'est le plus ancien musée de Bulgarie.
16 salles sur 4 niveaux vous présentent des collections exceptionnelles de minéraux, d'oiseaux, d'amphibiens, de fossiles ou de poissons.
On retrouve également un espace consacré aux mammifères dans ce musée national d'Histoire Naturelle. Parmi les plus beaux modèles, vous serez impressionné par l'ours de Rila de 2m de haut.

* LE LAC DE PANCHAREVO :
Votre visite de Sofia vous mène cette fois loin de la culture, dans un espace naturel, le lac de Pancharevo.
C'est au Sud de la ville que ce lac artificiel situé au cœur des montagnes vous accueille.
Ici, on peut se baigner, pêcher, pratiquer des sports nautiques, etc.
Tandis que certains choisiront de se détendre et de pique-niquer dans cet espace de charme, d'autres partiront pour une belle balade sur un sentier qui fait le tour du lac Pancharevo.

* LES THERMES DE SOFIA :
Si vous n'avez plus envie de visiter Sofia, nous vous suggérons de vous rendre dans les thermes de la ville.
Les sources thermales sont nombreuses en Bulgarie, les bulgares ont ainsi l'habitude d'aller se détendre dans les bains publics.
Après une journée de balade au cœur de Sofia, vous allez adorer ce moment hors du temps.

Portugal - Algarve - 8 Jours
dès 499 
Portugal - Algarve - 8 Jours

* Via Algarviana :
Pour qui aime marcher, le meilleur moyen, et de loin, d'apprécier les paysages magnifiques de l'arrière-pays est de parcourir la Via Algarviana.
Ce chemin de randonnée de 300 km traverse la région du Nord-Est au Sud-Ouest.
Certains de ses plus beaux tronçons se trouvent aux alentours de Monchique : au fur et à mesure que l'on grimpe les points culminants de l'Algarve à travers les plantations de chênes-lièges, de splendides panoramas s'offrent à la vue. 

* Parque Natural Da Ria Formosa :
La côte Est de l'Algrave, entre Faro et Tavira, consiste en un chapelet d'îles adossées à des estuaires.
Ce fascinant paysage se compose de plages splendides du côté du large, et de marais et de marécages côté terre un habitat de choix pour les oiseaux et les coquillages.
Plusieurs liaisons en bateau desservent les îles au départ des localités cotières des alentours.
Le kayak, les excursions d'observation de la nature ou simplement la balade à pied sont autant de moyens intéressants d'approcher cette zone protégée. 

* Fortaleza De Sagres :
Massive et très impressionnante de l'extérieur, cette forteresse occupe un vaste promontoire presque entièrement pelé, qui jouit d'une vue sensationnelle sur les falaises et la côte jusqu'au Cabo de Sao Vicente.
Selon la légende, c'est là que le prince Henri le Navigateur aurait fondé son école de navigation et formé les premiers explorateurs portugais.
Les bâtiments de la forteresse sont intéressants, mais la balade sur le promontoire reste la partie la plus inoubliable de la visite. 

* Cacela Velha :
Ce village enchanteur est blotti autour d'un petit fort parmi les orangers et les oliviers.
Le long de rues pavées, les maisonnettes blanchies à la chaux s'égaient de cadres colorés autour des portes et des fenêtres, et de jardins aux couleurs éclatantes.
Située à 14km à l'Est de Tavira, en surplomb de l'estuaire et avec vue sur l'océan, Cacela Velha s'enorgeuillit de quelques excellents cafés-restaurants, d'une vue splendide et d'un joli chemin sinieux descendant jusqu'au rivage.
C'est l'un des bijoux de l'Algrave. 

* Cabo de Sao Vincente :
A 5 km de Sagres, la pointe située à l'extrême Sud-Ouest de l'Europe est un promontoire désolé : c'est la dernière terre que regardaient les navigateurs portugais avant de se lancer vers l'inconnu. 
Ce lieu spectaculaire était révéré à l'époque des Phéniciens.
On trouve sur place un phare et un musée intéressant, mais le véritable atout du lieu réside dans les falaises et dans un panorama étourdissant.  
Les environs du phare sont souvent envahis de touristes, mais il suffit d'une petite balade le long des falaises pour retrouver très vite la solitude et l'ambiance du bout du monde. 

* La Sé de Faro :
Splendide pièce maîtresse de la vieille ville, la Sé (cathédrale), achevée en 1251, fut gravement endommagée par le séisme de 1755.
Se dressant sur la principale place du centre historique, cet édifice monolithique aux airs de château occupe ce qui fut sans doute le site d'un temple romain, puis d'une basilique wisigothe et ensuite d'une mosquée.
Le clocher de la cathédrale offre une vue magnifique sur le vieux Faro et, au-delà, la marina, la baie, l'estuaire et les îles du Parque Naturel da Ria Formosa.
L'intérieur de la cathédrale, quant à lui, regroupe une grande variété de styles architecturaux.

* Monchique : 
Haut perché au-dessus de la côte, dans des montagnes boisées au climat plus frais, le bourg pittoresque de Monchique fait une base agréable pour explorer la région alentour, à pied, à vélo ou en canoë.
A proximité, Caldas de Monchique, une petite station thermale, constitut un atout charme.
Enfin, les pics de Foia et de Picota, voisins eux aussi, sont les plus hauts de l'Algrave, et offrent ainsi de sompteux panoramas. 

* Tavira :
Installée de part et d'autre du sinieux Rio Gilao, Tavira est une ville charmante.
Son centro historico (centre historique) plein de cachet et son bon choix de restaurants et de pensions en font une base excellente pour explorer l'Est de l'Algarve.
Dans ses environs proches, on trouve de beaux paysages côtiers, ainsi que le ravissant village de Cacela Velha et les plages intactes de l'Ilha de Tavira. 

Grèce - Corfou - 8 Jours
dès 599 
Grèce - Corfou - 8 Jours

* La Vielle Ville de Corfou :
Capitale de l'île, Corfou est superbe à visiter alors n'hésitez pas à vous perdre dans les ruelles sinueuses de la ville, où il règne une douce atmosphère de dolce vita.
On prend le temps d'admirer les bâtiments d'influence vénitienne dont la façade tout en sobriété contraste avec un intérieur au décor chargé.
On n'oublie pas non plus de passer devant la Spianada, une place centrale où tous les Corfiotes se donnent rendez-vous ou encore le Palais Saint Michel, un bâtiment néoclassique qui fut la demeure des gouverneurs britanniques.
Enfin, une expérience typique à faire à Corfou : prendre un café en terrasse sur les petites places ou sur les arcades de Liston, une belle façon de commencer la journée.

* Chiller sur les Plages :
Que seraient vos vacances à Corfou sans une session de farniente à la plage ?
Et sur Corfou, ce ne sont pas les plages qui manquent. Pour ceux qui préfèrent un endroit calme pour faire la sieste, privilégiez la plage de Paleokastritsa avec ses petites criques de sable fin et son eau translucide et la plage de Mirtiotissa.
Pour les amoureux de la plongée, cap sur la plage de Nissaki.
Pour les jeunes qui préfèrent l'animation, rendez-vous sur la plage de Kavas ou de Sidari.
Et si vous êtes à la recherche d'un spot parfait pour observer un coucher de soleil, il faut vous rendre sur la plage de Pelekas, qui offre un décor sublime bordé de rochers.

* Goûter les Spécialités locales :
Visiter Corfou ne serait pas complet si vous ne vous attardiez pas sur les spécialités locales.
La cuisine de Corfou s'apparente à la cuisine italienne, avec des légumes du soleil, des viandes grillées et des poissons frais, le tout généreusement arrosé d'huile d'olive.
Pour les plats, ne quittez pas l'île sans avoir goutté le sofrito, de fines tranches de bœuf relevées dans une sauce à l'ail, le bourdéto, un poisson avec une sauce tomate relevée et le pastitsada, des gros macaronis avec de la viande de veau à la sauce tomate.
Pour les amateurs de fruits, (re)découvrez le kumquat, la star de l'île.
Il se déguste aussi bien frais, en liqueur, en glace ou en confit.
Et pour aller plus loin, faites un tour à Paleokastritsa pour découvrir la distillerie de kumquats et tout savoir de ce petit fruit jaune.

* Prendre de la Hauteur :
Très fréquentée en été, visiter Corfou peut s'avérer épuisant avec le tourisme de masse.
Heureusement, vous pourrez prendre de la hauteur et sortir des sentiers battus en allant explorer le Nord-Est de l'île, plus vert et montagneux avec le Mont Pantokrator, le plus haut sommet de Corfou à 906m.
Dans cette partie, on trouve de nombreux champs d'oliviers multi centenaires, des figuiers, des vignes, et des petits villages où le temps semble s'être mis sur pause.
Et pour les amateurs de randonnées, il existe un sentier qui traverse toute l'île du Nord au Sud sur plus de 200 km.

* Traverser le Canal d'Amour :
À deux pas de Sidari, charmant village situé au Nord de Corfou, on trouve le Canal d'Amour, une plage qui a fait la réputation de l'île.
Sublime création de Dame Nature, le Canal d'Amour offre calme et détente à tous ceux qui veulent profiter du sable chaud et de l'eau turquoise.
Et pour les amoureux, le Canal d'Amour est absolument à faire à Corfou : selon la légende, les couples qui arrivent à le traverser à la nage vivront un amour éternel.
Et pour les fans d'adrénaline et d'aventure, vous pourrez nager entre les grottes et les tunnels marins pour faire le plein de sensations fortes.

Carnaval de Rio - Brésil - 8 jours
dès 1999 
Carnaval de Rio - Brésil - 8 jours

* LE CHRIST REDEMPTEUR :
Depuis 1931, une statue du Christ, les bras ouverts, veille sur la ville du haut du Corcovado, sommet de 710 mètres. On grimpe la montagne jusqu’aux pieds du sauveur pour apprécier le panorama fascinant, alliant forêt tropicale, plages, îles, océan, baie et monts verdoyants.

* LE CARNAVAL DE RIO :
Qui dit Rio dit carnaval !
Durant les quatre jours précédant le mercredi des Cendres en février, les rues de la ville sont inondées de danseurs aux costumes flamboyants.
La samba y est à l’honneur depuis 1917 et les écoles de la ville s’affrontent dans une compétition endiablée.
Vous en aurez à coup sûr plein la vue !

* LE PAIN DE SUCRE :
Que vous le gravissiez vaillamment à pied ou que vous empruntiez l’impressionnant téléphérique de verre, l’important, c’est d’apprécier sans faute la vue imprenable de Rio que vous aurez du haut du Pão de Açúcar, une formation rocheuse insolite !

* LA PLAGE DE COPACABANA :
Un large croissant de sable de 4 km entouré par les monts verdoyants de Rio, du soleil à ne plus savoir qu’en faire, des kiosques où se procurer de quoi se désaltérer, une vue saisissante impossible à oublier.
Copacabana, c’est tout le charme de Rio en un seul endroit!

* LE STADE DE MARACANA :
Maracaña n’est rien de moins qu’un lieu sacré pour les Brésiliens !
Il a vu tant le triomphe (le 1000e but de Pelé) et la catastrophe (la défaite contre l’Uruguay lors de la finale de la Coupe du monde 1950).
Les matchs y sont absolument spectaculaires ; ne manquez pas l’occasion d’assister à une rencontre dans cette arène historique !

* LE QUARTIER SANTA TERESA :
Surplombant le centre-ville de Rio, le quartier Santa Teresa a des airs de village.
Ici, les habitants vivent dans des maisons et non dans des tours, de vieux hôtels particuliers se dressent toujours, fiers, un peu partout, et l’ambiance bohème donne un charme fou à ce presque village bien-aimé de ses habitants.

Monténégro - 8 Jours
dès 799 
Monténégro - 8 Jours

* Bouches de Kotor :
Vaste baie à l’image d’un fjord méditerranéen, aux formes dentelées, bordé de montagnes.

* Herceg Novi :
Ses églises, son monastère orthodoxe et sa forteresse ottomane, mimosa, volées d'escaliers et places ensoleillées.

* Perast :
Ville à l'architecture baroque classée à l'Unesco, ses deux îles au large, dont l'Île aux Morts avec le monastère Saint-Georges, du XIIe siècle.

* Kotor :
Derrière les remparts, une vieille ville au lacis de ruelles hors du temps.

* Budva :
Ville vénitienne et station balnéaire très animée en été ; sa vieille ville sur une presqu’île ceinte de remparts du XVe siècle.

* Lac Skadat :
Le plus grand lac des Balkans, dans un parc national aviaire recelant plus de 270 espèces d'oiseaux.

* Monastère d'Ostrog :
Monastère orthodoxe du XVIIe siècle encastré dans la roche, une prouesse architecturale.

* Parc du Durmitor :
Parc inscrit à l’Unesco avec le canyon de Tara, 2ème plus grand du monde, ses grottes et sommets, ses 18 lacs glaciaires et son lac Noir.

* Parc National Dulovcen :
64 000 ha d’une faune et flore uniques, l'imposant mausolée de Petar II, perché à 1 600 m d’altitude : un panorama exceptionnel sur les Bouches du Kotor.

* Sveti Stefan :
Vieux village de pêcheurs du XVe siècle transformé en hôtel de luxe dans les années 1960, sur une presqu’île reliée au continent par une digue.

  • * notre-dame du rocher :
    Située à une centaine de mètres de sa voisine des Gorges de Kotor, l'île de l'Abbaye de Saint-Georges, Notre-Dame du Rocher (Gospa od Skrpjela) est en fait une île artificielle, construite par les habitants de Perast à partir du XVe.
    La légende raconte qu'un Perastien avait guéri miraculeusement après avoir trouvé une icône de la Vierge sur le rocher qui servit de base au reste de l'île.

  • next

    demande de devis, voyage en groupe

    * Obligatoire